Une intelligence émotionnelle efficiente et équilibrée amène a avoir une intelligence relationnelle aboutie, également efficiente et équilibrée.
Le discernement est essentiel dans la relation à l’autre autant que dans la relation à soi, et peut nous aider à plonger, tête baissée, dans le préjugé.
Pourtant, nous n’en parlons pas si souvent. Ce discernement est poussé et soutenu par notre intelligence émotionnelle que nous pouvons tous développer.
Ce discernement nous permet, à tout moment, de pouvoir faire la part des choses.

Pourquoi alors sommes-nous si prompt à juger ou à interpréter ?

Pourquoi juger ou interpréter des situations nouvelles avec des “codes” ou des “références” à des situations déjà connues ?
Différentes études en psychosociologie ont démontré que lorsque nous entendons une information, il y a toujours des “zones de précisions” (ou de détails) manquantes. Donc, si nous n’y faisons pas attention, spontanément nous avons tous et toutes l’automatisme de combler ces manques d’informations par des “repères” que nous connaissons déjà.
Voilà pourquoi, cela peut être parfois compliqué ou complexe car un mal entendu est, de ce fait,  vite arrivé !
Cette “information-rustine” viendra donc colorer le contenu du message que notre interlocuteur nous transmettra. Un message passé par ses propres filtres émotionnels.
Voilà pourquoi, nous devons avant toutes choses, lorsque nous entendons ou lisons une information, nous baser sur le contenu factuel, et non émotionnel, d’une information ! Cela vaut également pour les actualités quotidiennes, bien sûr !

“Vide” ou “plein”… Quand tu nous tiens !

Compte-tenu de chacun de nos fonctionnements individuels et cognitifs, ça se passe un peu comme une tranche de gruyère, “emmental” en réalité. Notre besoin d’interpréter cette information nouvelle avec ses “vides” va se faire avec nos “pleins” à nous. Il vaut mieux donc y être TRES vigilent !

D’ailleurs, je le précise au passage, c’est exactement comme cela que fonctionne aussi le principe de la rumeur… Il manque des informations dans une situation donnée, et hop, chacun les combles avec ce qu’il croit être juste de ses émotions, sentiments, ressentis sur le sujet… Et c’est ainsi que de fausses rumeurs peuvent se répendre à une vitesse vertigineuse.

Notre cerveau humain a besoin de savoir, d’accéder à des informations, pour combler le vide.
Pourquoi ?
Pour être rassuré, pour rassurer notre “système limbique“, siège, entre autre, de nos émotions !
S’il n’y a pas assez de données dans les informations reçues ou perçues, cette partie de notre cerveau va les combler avec ce qu’il sait, ce qu’il connait ou avec ce qu’il se souvient. Parce que, dans ce système limbique se trouve également, le siège des souvenirs ET des apprentissages. Pour lui, c’est donc rassurant de savoir…
Nos émotions, aux aguets, toujours prêtes à émerger, sont sans cesse en besoin d’informations.
A NOTER : cette tendance sera encore plus accentuée, si nous sommes une personne à tendance anxieuse…(Sachant que “l’anxiété” est un des traits de personnalité les plus répandus en France !).

C’est dans notre nature !

Donc, ce “remplissage” de désinformation est spontanément naturel… Si nous laissons faire les choses sans y prendre garde en tout cas !
Parce que nous pouvons, bien sûr, développer une vigilance spécifique sur ce point, en développant et en domptant notamment notre intelligence émotionnelle.
Il ne tient qu’à chacun de nous, de “surveiller” cet élan cognitif, afin de ne pas tomber dans ce piège du jugement et/ou de l’interprétation.

Juger n’est pas jouer !

Conseils pour développer votre discernement… 

Décider de développer notre discernement, c’est décider de faire la part des choses !
C’est décider également d’être au plus clair possible avec la “réalité factuelle commune” et non pas avec “notre propre réalité émotionnelle”… qui sera forcément différente. Pourquoi ?
Parce que, comme j’en parlais dans mon article sur nos “représentations“, nous avons chacun(e) une histoire de vie différente qui nous a forgé un regard singulier sur nous, sur les autres et sur la vie. Notre interprétation individuelle est donc, par essence, différenciante, subjective et chargée de nos propres émotions.
En permanence, nous devons être capable – quand nous entendons une information et ce quelle que soit la source – de repérer les faits présents dans cette information. Pourquoi ?
Parce les faits sont les seules données que personne ne pourra remettre en question. Et si personne ne peut les remettre en question, c’est parce que les faits s’inscrivent dans cette “réalité commune”, repérante et indispensable pour chacun(e).
Si toutefois, ces faits n’étaient pas assez présents, dans les informations qui vous parviennent, allez les “chercher” en posant des questions. Et vous éviterez ainsi BEAUCOUP de mal entendu ou d’ulcère à l’estomac ou encore bien des nuits blanches colorées inquiétudes.

Décider de développer son discernement, c’est donc décider de développer son intelligence émotionnelle  ET relationnelle.

Conclusion

Pensons à développer notre discernement pour une meilleure communication relationnelle…  Comment ? En apaisant en permanence nos émotions, en leurs donnant des informations concrètes, factuelles et rationnelles. Plutôt que de les laisser “pédaler” dans le vides en mode “free style” avec une auto-alimentation évoluant crescendo dans l’émotionnel souvent irrationnel !
Finalement, vu comme ça, les choses paraissent plus simples, non ?

Et si vous faisiez notre test d’intelligence émotionnelle ? 🙂

Merci de votre lecture.
Si vous appréciez cet article, merci d’avoir la “Humain Digital Attitude” en le partageant !

A bientôt,

Corinne Blanc Faugère

Corinne Blanc Faugère

Révélatrice de charisme et de valeurs.
Je suis l'anti sieste de votre Marketing de Soi 2.0 et de votre communication.
Passionnée par les relations humaines et l'évolution d'internet, j'ai créé le concept de « Marketing de Soi 2.0 », en cofondant, fin 2015, "Humain Digital", que je dirige depuis.
Psychosociologue et coach de formation, je suis investie par le théâtre d'improvisation et le jeu d'acteur au point de l'avoir pratiqué professionnellement, mis en scène et transmis pendant 20 ans.
Mon objectif depuis 2010, est de mettre ma bienveillance, mon énergie et mon expertise de l'aisance, de la prise de parole, du storytelling, du charisme et du leadership au service de l'accompagnement des dirigeant(e)s et entrepreneur(e)s, en boostant leur impact et leur image de marque, sous forme de coaching, de formations ou de conférences.
Et si vous aussi, vous passiez de l'ombre à la lumière ?
Corinne Blanc Faugère
Marketing de Soi 2.0 - Corinne Blanc-Faugère

Chez nous Humain Digital, nous respectons nos lecteurs, 

et votre adresse Email ne sera ni vendue, ni échangée.

Merci pour votre inscription !

Partagez18
+1
Tweetez
Partagez