*/

Paroles de coach : un(e) coach c’est qui exactement, alors ?

Dans cette série d’articles intitulé “Paroles de coach”, j’ai décidé de vous proposé de remettre du sens aux termes de cette si belle profession… Bref historique Nous pouvons considérer que le coaching se développe en France, de façon significative depuis une vingtaine d’année. La posture de coach est un métier qui engendre “un processus structuré […]

Publié par Corinne Blanc Faugère

Le 20/10/2020
"

Lire plus

Dans cette série d’articles intitulé “Paroles de coach”, j’ai décidé de vous proposé de remettre du sens aux termes de cette si belle profession…

Bref historique

Nous pouvons considérer que le coaching se développe en France, de façon significative depuis une vingtaine d’année.
La posture de coach est un métier qui engendre “un processus structuré d’accompagnement destinée à favoriser un environnement de croissance et d’optimisation du potentiel d’une personne. A travers une sorte de maïeutique, le coach et son client forment un partenariat stimulant, grâce auquel le coaché peut évacuer des obstacles à son développement, faire émerger ou acquérir de nouvelles compétences et améliorer sa performance. Cette relation d’aide est fondée sur des concepts, des méthodes et des outils issus des théories de l’organisation comme du vaste champ de la psychologie. ” (Définition issue du “Que sais-je” n°3724 : “Le coaching”).

Selon moi, qu’est-ce qu’un(e) coach !

Un(e) coach est un(e) professionnel(le), qui a un certain parcours de vie où il (ou elle) s’est enrichit dans le développement de ses propres ressources internes. Et, au fil du temps, elle (ou il) a fait le choix de se “sur-équipé(e)” en différents outils, techniques, méthodes,… qu’il ou elle va tisser avec son propre vécu et ses expériences passées.

Entre ses formations régulières, son parcours professionnel, l’évolution de son métier qu’il suit avec assiduité et l’actualité dont il s’empare au quotidien, un(e) coach a bien souvent un profil et un parcours atypique.
On ne devient pas coach en premier métier ! Selon moi, un professionnel a besoin de se découvrir lui-même et faire son propre chemin de vie, avant de pouvoir devenir coach et prétendre à soutenir de façon équilibrée et concrète une autre personne dans son travail ou dans sa vie. Une certaine maturité est nécessaire afin de pouvoir accompagner toutes personnes, de là où elle se trouve vers une meilleure version d’elle-même.

Ce professionnel applique avec déontologie et engagement son savoir-faire ET son savoir-être aux besoins de son client.
Il sait ce que écouter veut dire et sait l’appliquer et s’est formé à poser les “bonnes” questions de façon à ce que le “coaché” se déploie vers la meilleure version de lui-même, en accord avec son objectif clairement posé et choisi avec soin, en début d’accompagnement.

Et puis après…

En même temps, il est vrai que le monde actuel n’a jamais eu autant besoin de coachs.
Mais de “VRAIS” coachs…. Des gens formés, sensibilisés, aguerris et engagés. Soyons attentifs aux dérives actuelles que l’on peut observer ici ou là. Vous pourrez constater de vous-même, dans cet autre article, que cela devient n’a que très peu de sens en réalité.

La réalité quotidienne de chacun fait que !

Avec un rythme de vie intense (voire intensif), un milieu professionnel qui a de plus en plus de charge de travail pour un même temps donné, une vie de famille à assurer et à choyer, une écoute de sa santé à actualiser en permanence en filigrane, une actualité brûlante à écouter avec parcimonie et recul et autres urgences impossibles à anticiper, l’Etre humain est, de nos jours, sacrément malmené.
Il a besoin de (re)trouver des moyens, des méthodes, des techniques en fonction de ses choix propres, de sa personnalité ET de ses valeurs pour être aider dans sa quête de l’apaisement.
Entre manque de légitimité, manque de confiance en soi, manque d’affirmation de soi ou encore pour certain(e)(s), un grand manque d’estime de soi, tout professionnels aujourd’hui rencontre ses freins ou ses blocages personnels, qui peuvent devenir des freins d’épanouissement professionnel.

Un coach avance toujours en toute transparence…

Je voudrais préciser, parce qu’avec un coach – différemment d’avoir un thérapeute par exemple – vous saurez toujours où vous allez ET où vous en êtes de votre objectif, ou de votre accompagnement.
Tout accompagnement fait par un coach se fera d’emblée en toute transparence d’organisation, de durée, de moyens et de tarif.
Toujours en lien et en écho avec, ce que je nomme, “le cap” et  “la boussole”.
Avec un coach digne de ce nom, vous partez “d’un état présent” pour aller vers “un état désiré” que vous choisirez vous. Ce “guide” qui vous aurait choisi, vous aidera à affiner la verbalisation de votre objectif en fonction de votre réalité pro/perso, afin qu’il devienne une réel “cap” à atteindre, en un nombre de séance prédéfinies, autant que faire se peut.
Et ces séances là, seront “la boussole” qui vous permettra d’atteindre votre cap-objectif.

Chaque séance se déroulera de façon efficiente afin que vous puissiez avancer avec sérénité, clarté et transparence.
Bien sûr, ça va sans dire mais ça va mieux en le disant, c’est un travail d’équipe, et le coaché doit, lui aussi, s’engager avec honnêteté, transparence et assiduité dans le coaching, pour garantir les résultats envisagés.
Au delà de la confiance, pour acter cette transparence, un contrat liera les deux personnes ou parties engagées. Ce contrat d’engagement mutuel sera établi en amont par le coach et co-signé avant toute prestation.

Un vrai travail d’équipe 

La relation coach/coaché est un peu comme celle qui relie pendant un certain temps, l’avion qui tracte et le planeur, la pérennité en plus. Parce qu’une fois que le coaché aura atteint son “état désiré”, il a développé les ressources, durant l’accompagnement, pour que ces ressources soient transformées en aptitudes de façon assurément pérenne.
Avant de pouvoir planer à son rythme, au gré du talent du pilote qui saisira les vents porteurs de façon adaptée, un planeur doit accepter de se faire accompagner, en toute confiance et lâcher-prise, jusqu’à une hauteur suffisante et nécessaire pour que… Hop ! La dissociation se fasse au BON moment et en toute quiétude afin que le planeur accomplisse sa trajectoire avec brio.

Etre coach… Un vrai métier à part entière !

Parce que l’on peut décider, entre coachs, de s’improviser pour le plaisir de l’échange et pour nous amener entre nous, de venir “troubler notre pensée”, en toute bienveillance, sous formes d’ateliers ou de séances d’intervision” entre pairs, mais cela n’est pas de la supervision.
Cela n’a pas le même impact, ni le même but, ni la même portée.

Vous avez envie d’aller plus loin ?

Si vous le souhaitez et si vous vous sentez prêt(e), je vous offre 30 min autour d’un coaching-découverte, afin que vous me posiez toutes les questions que vous semblent importantes.
Je me ferai un plaisir d’être à votre écoute 🙂 Il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous :

Corinne-Blanc-Faugère-coach-Humain-digital6Devenez-remarquable !

En vous remerciant de votre lecture, je vous dis à très bientôt ici ou là.
Si cet article vous a plu, je vous remercie d’avoir la Humain Digital Attitude, en le partageant à vos contacts, il pourra les intéresser.

Prenez soin de vous,

Corinne Blanc Faugère

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Marketing de Soi 2.0 - Corinne Blanc-Faugère

Chez nous Humain Digital, nous respectons nos lecteurs, 

et votre adresse Email ne sera ni vendue, ni échangée.

Merci pour votre inscription !

Partagez
Partagez
Tweetez