Le silence est d’or et la parole est d’argent” nous enseigne un vieil adage. Que peut-on en faire dans une logique d’efficacité de nos prises de parole en public, en réunion, en conférence?
Louis Jouvet, grand comédien français et professeur de théâtre émérite du siècle dernier, quant à lui, nous disait que “c’est dans les silences que l’on reconnaît les bons comédiens”.
Comme se faisant écho, ces deux phrases mettent à l’honneur le silence.

Pourquoi parler de silence?

Je comprends que mettre à l’honneur le silence dans un article qui met en valeur l’importance d’une bonne prise de parole en public peut surprendre. Toutefois, en réalité, le silence est nécessaire. Le silence est comme un trait d’union entre certains mots et l’oreille des auditeurs ou de l’interlocuteur. Comme un pont ou une passerelle qui rendrait accessible le sens du message, la compréhension de ce choix précis de mots pour un impact maximal. 

A quoi sert le silence?

Un silence “bien” placé vaut mille mots! Et si on y regarde de plus prés, c’est simplement l’objectif originel de la ponctuation à l’écrit!
Si nous revenons, quelques instants,sur les fondamentaux de l’écriture – surtout lorsqu’elle est destinée à être lue à voix haute – le choix d’une virgule plutôt que d’un point permettra une certaine “durée” et qualité de silence qui engendrera une mise en valeur,  un sens ou un autre du dernier mot ou de la dernière idée prononcée, donc de votre message en général. 

Un texte “écrit” destiné à être dit en public

Vous préparez votre intervention à l’écrit, les grandes lignes en tout cas. Et puis, une fois dit oralement, ce texte écrit,  ponctué et articulé d’une manière particulière, se révélera mettre en exergue la quintessence du message que vous vouliez faire passer,  pour un impact garanti.
Les silences ont ce pouvoir, cette force de pouvoir de mettre en valeur la parole qui vient d’être dite.
Si, de surcroît, la parole est de qualité… C’est gagné!

Le but n’est vraiment pas de “remplir” l’espace et le temps de votre prise de parole au point de risquer d’en “étouffer” vos interlocuteurs…
Parce qu’occuper l’espace le temps de votre intervention,  oui,  mais “saturer” l’écoute de vos auditeurs par un surdosage intempestif de gestuelles et de paroles prononcées, je vous le déconseille!
Il est essentiel de trouver le juste équilibre.

Seulement voilà!

De nos jours, comme vous le savez, nous évoluons dans une société de l’image, qui met davantage à l’honneur le visuel que l’auditif. (C’est d’ailleurs pour cela que les conseils divers et variés en gestuelle et en langage non verbal  fleurissent de toutes parts!). L’opulence de vidéos publiés sur “You tube” l’atteste également! (300 à la minute depuis plusieurs mois)
Toutefois, ne nous méprenons pas! “Parler“, que ce soit sur des vidéos ou en public, ma foi, c’est bien. Cependant, il me paraît clair que “Dire” est bien plus intéressant.
Naturellement, en général, nous disons beaucoup moins que ce que nous parlons!
Et vous, faîtes-vous la différence entre “parler” et “dire”?

Y a t-il une différence entre “parler” et “dire”? 

Nombreux sont ceux qui parlent, beaucoup, même très fort aussi parfois! Alors que plus discrets sont ceux qui disent.

  • Parler” : c’est énoncer, ânonner des successions de mots pour faire du bruit, se faire remarquer, peut-être par peur de ne pas se faire oublier.
  • Dire” : ici la parole devient essentielle, préservée, respectée; de la même manière que celui qui la reçoit. Le “dire” nécessite la présence du silence pour articuler la compréhension de son contenu.

Vous aurez peut-être remarqué que nous disons beaucoup moins que ce que nous parlons. Et c’est bien normal. La parole, au tout venant fait partie du lien humain. Alors que, la parole dite donne à entendre l’essentiel du message. Le silence, bien dosé, amènera cette mise en perspective valorisée de votre message à entendre et à recevoir.

Dans l’idéal,

Vous avez, sans aucun doute, déjà beaucoup lu sur ce sujet de la prise de parole en public et, vous avez de ce fait pu constater que vous y avez trouvé à “boire” et à “manger”, avec même des contradictions  parfois!
Personnellement, je reste convaincue qu’une “bonne” prise de parole en public réussie demande une préparation de l’orateur sur l’objectif de son intervention, sans que cette préparation soit apprise par cœur, mais qu’elle soit, bien sûr, maîtrisée.
Pourquoi?… Pour 2 raisons :

  1. Pour éviter que vous ayez un ton monocorde et récitant,
  2. Pour garder une spontanéité qui vous fera gagner en naturel et, favorisera votre impact sur votre auditoire.

Puis, vous apprendrez à mettre en valeur l’essentiel de votre message.  Bien sûr, cela se travaille et se maîtrise, rassurez-vous! Savoir mettre en exergue vos mots ou vos idées “clés” justement grâce à des silences pertinents,  bien placés juste après les idées fortes.

Pour conclure : la recette gagnante!

Pour des prises de parole réussies, dans l’ordre ci-dessous, vous devez:

  1. Etre au clair avec votre objectif de votre intervention en public.
  2. Connaître, autant que possible, le profil des individus qui composeront votre auditoire, afin d’utiliser le vocabulaire adapté.
  3. Préparer votre pitch avec les mots clés à mettre en relief (en les faisant suivre de certains silences “bien” dosés).
  4. Accompagner le tout d’un langage non-verbal optimal et efficace. (cf ” le charisme et l’aisance en public : on en parle?
  5. Prendre du plaisir à partager ce moment d’échange avec votre public. Je vous invite à considérer votre assemblée comme des alliés et non comme des ennemis destructeurs potentiels =)

Il y a 3 réponses possibles de votre auditoire face à votre intervention : l’indifférence, la moquerie ou le “Ouawouh” ! Et ce “Ouawouh” est exactement la réaction que vous devez rechercher!

Pour aller plus loin,

  • Pour vous inscrire à notre newsletter pour ne pas risquer de passer à côté d’un article qui pourrait vous intéresser,
  • Pour tester nos méthodes de coaching ou d’entretien, réservez votre créneau en cliquant sur le visuel ci -dessous.

Humain Digital - Marketing de Soi 2.0

Si vous avez apprécié cet article, merci d’avoir la “Humain Digital Attitude” en le partageant =) Merci!

Merci de votre lecture,

A bientôt,

Corinne Blanc Faugère

Révélatrice de charisme et de valeurs.
Je suis l'anti sieste de votre IMPACT dans toute votre communication relationnelle.
Passionnée par les relations humaines et l'évolution d'internet, je me suis spécialisée dans le concept novateur de « Marketing de Soi 2.0 », en cofondant, fin 2015, "Humain Digital" que je dirige depuis.
Psychosociologue et coach de formation, je suis investie par le théâtre d'improvisation et le jeu d'acteur (scène et face caméra) au point de l'avoir pratiqué professionnellement, mis en scène et transmis pendant 20 ans.
Mon objectif, depuis 2010, est de mettre ma bienveillance, mon énergie et mon expertise de l'aisance, de la prise de parole, du storytelling, du charisme et du leadership au service de l'accompagnement des dirigeant(e)s et des élus, en les aidant à booster leur communication, leur impact et leur image de marque, sous forme de coaching, de formations, de conférences, d'articles, de podcasts.
Corinne Blanc Faugère
Marketing de Soi 2.0 - Corinne Blanc-Faugère

Chez nous Humain Digital, nous respectons nos lecteurs, 

et votre adresse Email ne sera ni vendue, ni échangée.

Merci pour votre inscription !

Partagez6
Partagez
Tweetez