Il était une fois l’improvisation théâtrale, le retour! Dans cette seconde partie, un peu moins longue que la première, je vous propose de découvrir le concept “d’improvisation théâtrale” par le prisme de l’intérêt de l’intelligence collective : comme technique d’une efficience dans le travail en équipe ET d’une meilleure communication collaborative.

-L’improvisation théâtrale comme Excellence collaborative-

Oscar Wilde nous confiait “Qu’importe que je me plante, du moment que c’est dans un terreau fertile… Je pousse!” Et si ce “terreau fertile” dont parle Oscar Wilde était l’entreprise? D’après vous, qu’est-ce qui fait que de nos jours, “l’intelligence collaborative” et le “faire ensemble” sont en train de se développer? Et se développe de plus en plus dans notre société et dans nos entreprises ? Parce que ces concepts permettent à l’HUMAIN de se révéler dans le collectif, et ce, quelque soit sa personnalité. Ainsi chacun trouve mieux sa place dans la coopération plutôt que dans la compétition.

Comme vous le savez, en entreprise, nous évoluons de plus ne plus en terme de rentabilité. Toutefois,   une étude récente à prouvé qu’un individu qui sera “épanoui” dans son travail, sera bien 30% plus performant qu’un salarié brimé, voire muselée et managé à “l’ancienne” à coups de “bâton” ou de “carotte“. Et là, nous touchons du doigt ce que “relation gagnant-gagnant” veut dire…

Au delà de “la qualité de vie au travail“, l’entreprise n’a plus d’autre choix que d’être un véritable terreau favorable à l’évolution des humains qui y évoluent.

Parmi les outils collaboratifs existants

Il existe aujourd’hui, de nombreux outils, techniques et prétextes aux échanges collaboratifs. Il y a un vrai besoin d’apprendre à FAIRE ENSEMBLE. Et selon moi, l’improvisation théâtrale, au delà de l’aisance qu’elle apporte en répartie, (cf “Partie 1” de cet article) apporte de nombreuses et diverses techniques d’Excellence collaborative.

“L’esprit impro” c’est quoi en fait?

Premier point

Le concept de travail autour de l’improvisation théâtrale a ceci de particulier qu’il permet à chacun(e) d’apporter sa contribution à la construction de “l’édifice” d’une histoire, avec un thème précis et des “contraintes” précises (en improvisation,  la “contrainte“, désigne une indication sur la manière qu’auront les improvisateurs de développer cette histoire imaginée ensemble).

Exemple: A la manière “Western” ; avec un accent ; les bras en l’air ; à la manière d’un débat télévisé ; comme des enfants qui jouent ; Si on remontait le temps…. Bref, vous l’aurez compris, TOUT EST POSSIBLE en guise de contrainte! En même temps – et c’est là tout l’intérêt me semble t-il – Cette contrainte amène un fil conducteur, identique à tous, qui va venir faciliter la réalisation de cette histoire improvisée.

A noter :

L’aspect humoristique qui en est sous-jacent permet plus facilement une autorisation au “lâcher-prise”. Et tout naturellement, la confiance en soi autant qu’aux autres, vient AVEC ce lâcher-prise. Parce que ce “lâcher-prise concerne avant tout “la peur du regard de l’autre” qui s’évanouit sereinement avec le côté ludique du procédé. D’où l’intérêt de mettre cet outil au service d’une équipe de travail… Parce que tout en apprenant à faire ensemble, chacun devient autonome en révélant ses potentiels, ses ressources, son talent de communicateur-trice.

Deuxième point

Pour ceux qui la pratiquent, “l’improvisation théâtrale” n’offre d’autre choix que celui de se mettre en marche et en “mode solution”, où chacun à sa place. On y retrouve, comme une évidence, la symbolique de la vie en entreprise. Quand dans un service ou encore dans une équipe, chacun doit au débotté trouver sa meilleure place, en ayant une vue claire sur ce qui peut être apporter à un projet, à une situation, à une urgence, etc…  en fonction de sa spécialité et de ses compétences, l’ambiance collaborative qui règne dans cette entreprise fera la différence. Elle stimulera, ou pas, la réactivité ou/et la proactivité de ces professionnels pour sortir de l’impasse.  Et ce, du dirigeant au collaborateur, en passant par les manager(e)s, les chef(e)s d’équipes ou encore les directeurs-trices!

Et là, on revient à cette notion de “terreau fertile” pour tous! CQFD!

Concrètement, qu’est-ce qui en fait un outil d’excellence collaborative? 

L’intelligence collective que le travail de l’improvisation et ses techniques du “apprendre à faire ensemble” réveille, permet de développer la notion de “je” et de la mettre au service du groupe “nous” dans le “jeu”! Des valeurs comme l’écoute, le respect, la tolérance, l’entraide, le soutien et bien d’autres émergent alors.

Et je vous garantie que pour développer l’esprit de “Team building” c’est redoutablement efficace, performant et rapidement.

C’est l’un des outils de communication relationnelle que doit connaître tout bon leader, pour le mettre au service de ses collaborateurs.

Parce qu’en présence d’un leader, les collaborateurs grandissent, performent et c’est toute l’entreprise qui est portée par ce “flow” de dynamique humaine. Parce que, pendant ce temps de “formation” à cet esprit collaboratif d’intelligence collective autour de l’improvisation, tous les membres de l’équipe furent embarqué dans le même navire, ce seront développées des attitudes comme la Bienveillance, l’écoute, le respect et l’acceptation de la différence (qu’elle soit culturelle, ethnique, idéologique, sociale…) et à la tolérance aussi… Et tout cela se retrouvera ensuite, au quotidien, dans la manière de travailler ensemble.

Pourquoi est-ce “ça” marche alors ? 

Dans la vie de tous les jours, nous rencontrons des personnes avec qui il est facile de parler, d’échanger, de grandir, on se sent “porté” par la discussion qui se déroule et les sujets s’enchaînent naturellement encore et encore. Nous ne voyons pas le temps passé.  En revanche, nous rencontrons aussi, parfois, d’autres individus où il y a un “je-ne-sais-quoi” qui rend la communication difficile, compliquée tout en manquant de fluidité. Très rapidement la conversation tourne court, parce que beaucoup de contradictions apparaissent dans cet échange qui laisse un sentiment de “bof”.

Avez-vous déjà remarquez cela? Savez-vous de quoi cela peut venir?

La philosophie de l’improvisation théâtrale peut y répondre

Le bon déroulement d’une histoire improvisée entre plusieurs personnes, quelque soit sa longueur, a un secret… Bien sûr, c’est un “secret” connu de toutes celles et tous ceux qui ont fait de l’improvisation théâtrale un jour dans leur vie. La première des choses que je propose en tant que coach d’impros, lors des entraînements, est le “open-the-mind” des participants! Je m’explique : j’écrivais dans la partie 1 de cet article, que ce mode d’échanges verbaux qui passe par “l’improvisation théâtrale” ouvre l’esprit, les yeux, les oreilles, etc…. parce qu’il amène à penser et à communiquer autrement.

Un secret… Ah bon? 

Lors d’un déroulement d’une improvisation et de son histoire, il est formellement interdit de dire “non” et de faire ce que l’on appelle “un refus de jeu”. Quand un(e) improvisateur-trice fait une proposition à un(e) autre, ce dernier doit faire preuve d’une curiosité d’esprit en donnant une réponse qui “ouvre” à la suite de la discussion et non pas qui “ferme”. Parce que si cette obligation n’existait pas, on se retrouverait bien souvent avec le genre de discussion fermé, stérile dont je donnais l’exemple précédemment. Et, afin que ce soit un “exercice” pour les 2 personnes qui “jouent” celui qui posera la question s’efforcera de poser, le plus possible, des questions ouvertes, les moins orientées possibles. Et si une question fermée est posée,  par choix, la réponse devra forcément être “oui“!

Eh oui, savoir poser les bonnes questions est une chose qui s’apprend AUSSI 🙂

La curiosité AUSSI est une qualité  qui se développe dans la communication, afin d’augmenter la qualité des échanges humains. Alors, laissons tomber allègrement cette satanée croyance ancrée jusqu’au plus profond de nos neurones qui nous dicte que “la curiosité est un vilain défaut”. Beurk! Même pas vrai d’abord…

Et oui, cet “outil” de “l’improvisation théâtrale” peut permettre TOUT CELA! Vrai de vrai… Vous voulez tester par vous-même?

En conclusion

Venez donc vous rendre compte par vous-même de la portée que cet outil complet pourra avoir sur vous, dans votre entreprise et dans vos équipes! Inscrivez-vous à un des stages de théâtre d’improvisations que je propose prochainement. Et en plus, cerise sur le gâteau, vous passerez une journée de détente et de lâcher-prise équivalent, au bas mot, à une une semaine de vacances (oui, je vous assure, c’est souvent ce que les participants me disent)… Semaine de vacances que vous ne vous accordez pas assez souvent d’ailleurs… Enfin, ça s’est un autre débat!

Humain digital - Marketing de Soi

Merci de votre lecture, si vous avez aimé cet article merci d’avoir la “Humain Digital Attitude” et partagez!

A Noter: Sur la photo “à la une” de cet article, par ordre d’apparition de gauche à droite, en situation d’improvisation en public, François, julien, Denise et Serge des “TrouBaDingues“: Troupe d’improvisations que j’ai créée et entraînée de 1995 à 2012.

Corinne Blanc Faugère

Corinne Blanc Faugère

Révélatrice de charisme et de valeurs.
Je suis l'anti sieste de votre Marketing de Soi 2.0 et de votre communication.
Passionnée par les relations humaines et l'évolution d'internet, j'ai créé le concept de « Marketing de Soi 2.0 », en cofondant, fin 2015, "Humain Digital", que je dirige depuis.
Psychosociologue et coach de formation, je suis investie par le théâtre d'improvisation et le jeu d'acteur au point de l'avoir pratiqué professionnellement, mis en scène et transmis pendant 20 ans.
Mon objectif depuis 2010, est de mettre ma bienveillance, mon énergie et mon expertise de l'aisance, de la prise de parole, du storytelling, du charisme et du leadership au service de l'accompagnement des dirigeant(e)s et des porteurs de projets, en boostant leur impact et leur image de marque, sous forme de coaching, de formations ou de conférences.
Et si vous aussi, vous deveniez REMARQUABLE ?!
Corinne Blanc Faugère
Marketing de Soi 2.0 - Corinne Blanc-Faugère

Chez nous Humain Digital, nous respectons nos lecteurs, 

et votre adresse Email ne sera ni vendue, ni échangée.

Merci pour votre inscription !

Partagez
Partagez
Tweetez
+1